Recette de Sureau de baies de sureau noir. Cueilleurs Sauvages

Sirop antigrippal au sureau noir (Sambucus nigra)

Michaël Berthoud Cuisine sauvage, Pharmacie naturelle, Plantes médicinales 4 Comments

L’hiver est le moment où les virus traînent le plus dans l’air, j’ai envie de vous partager une recette simple à réaliser. Il s’agit d’un sirop antigrippal hivernal. Nous allons pour cela utiliser un arbuste très rependu dans nos forêts et nos lisières, le renommé sureau noir (Sambucus nigra).


GUIDE DES
PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES!

Téléchargez votre guide PDF gratuit et reçevez des conseils de cueillettes chaque mois! 
JE LE VEUX!
Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Au moment où j’écris ces lignes, nous sommes en pleine épidémie du COVID-19. Bien que le sureau noir n’ait pas été diagnostiqué comme étant utile pour cette maladie en particulier, plusieurs études montrent clairement une action immunostimulante très favorable contre la grippe saisonnière.

Les baies ont donc un effet positif sur l’immunité en aidant à la renforcer, et c’est ce qui nous intéresse en hiver. Il a été démontré qu’une prise régulière de sirop de baies de sureau noir diminue de plusieurs jours les symptômes grippaux. C’est d’ailleurs un produit que l’on rencontre dans toutes les pharmacies. Effectivement, les patients d’une étude ayant reçu 15 mL d’extrait de baies de sureau quatre fois par jour ont réduit les symptômes grippaux de 4 jours! En gros la grippe a duré 4 jours de moins que pour les personnes ayant pris le placébo.
En prévention, j’en prends donc 1 cs trois à quatre fois par semaine. Ce sirop est tellement bon qu’il passe tout seul. Et dès que je me sens un peu bizarre, j’augmente les doses.

Baies de sureau noir (Sambucus nigra).
Baies de sureau noir (Sambucus nigra)

Le sureau noir, Sambucus nigra, se rencontre régulièrement en nature. C’est un arbuste à feuilles caduques, composées de 7 à 9 folioles dentées. On reconnaît facilement son écorce, car elle est ponctuée de petites lentilles. Il s’agit de ports permettant à l’écorce de respirer. Si les fleurs de sureau sont régulièrement récoltées au printemps, nous allons utiliser ses fruits, qui sont des petites baies noires et luisantes.
Vous pouvez utiliser les baies fraîches, récoltées par vos soins, et les utiliser immédiatement après la récolte. Vous pouvez également les conserver, par congélation ou par séchage. Mais heureusement, vous pouvez également les acheter en herboristerie. C’est pratique, car c’est un remède connu est réputé que vous pouvez facilement vous procurer si vous ne savez pas comment le reconnaître, ou s’il vous manque de la matière première. C’est vraiment un des remèdes classiques de l’hiver qu’il vous faut dans votre pharmacie naturelle.

Pour un effet immunitaire accru, je suis les conseils de Christophe Bernard et mélange une cuillère à soupe de sirop avec quelques gouttes de teinture d’une plante à l’action immunostimulante reconnue. La teinture d’échinacée fait merveille par exemple. En ce moment, je teste le mélange avec de la teinture d’impératoire. Cette plante est peu utilisée aujourd’hui, mais est reconnue pour avoir une action stimulante et elle était portée en grande estime durant la renaissance.

Sirop antigrippal au sureau noir

Découvrez comment réaliser un sirop antigrippal au sureau noir.
Temps de cuisson 1 heure
Cueillette 30 minutes
Temps total 1 heure 30 minutes
Portions 1 L
Cost 0.5chf

Equipment

  • Casserole
  • Presse purée (ou linge, ou passoire)
  • Filtre à café permanant (ou linge)
  • Bouteille stérilisée

Ingrédients

  • 250 gr Baies de sureau noir fraiches (Sambucus nigra) ou 125gr sèches
  • 500 mL Eau
  • 800 gr Sucre

Instructions

  • Faire chauffer l’eau à 85°C.
  • Rajouter les baies et faire frémir 1/2h.
    Avec des baies fraiches, mettre le même volume de baies que d'eau (~250 gr)
    Avec des baies sèches, mettre 1 vol de baies pour 2 vol d'eau (~125 gr)
  • Retirer du feu et laisser à couvert encore 1/2 à 1h.
  • Filtrer et presser au presse purée ou à travers un linge.
  • Remettre dans une, rajouter le sucre.
  • Chauffer légèrement jusqu’à ce qu’il soit dissous.
  • Mettre en bouteille. Veillez utiliser des bouteilles stérilisées et de remplir à raz bord pour créer un vide d'air asceptique.

Notes

Posologie adulte : 60mL (6cs) par jour en cas de grippe.

Références

Zakay-Rones Z et coll. Randomized study of the efficacy and safety of oral elderberry extract in the treatment of influenza A and B virus infections. J Int Med Res. 2004 Mar-Apr;32(2):132-40.

Newslettre
S'inscrire

Vous avez aimé cet article?  

Reçevez des conseils de cueillette et des recettes directement dans votre boite mail!

Commentaires 4

  1. Je fait depuis plusieures années un sirop de baies de sureau noir. Je les ramasse, puis je les
    conserve au congélateur afin de traiter en hiver que j’utilise contre la toux; c’est très efficace.
    On peut faire du ROB, qui est en fait du jus de fruit que l’on fait réduire à petit feu.

    1. Post
      Author

      Bonjour Alexandre,
      Merci pour votre commentaire. Je fais pareil que vous, je les congèles et fait la préparation lorsque j’en ai le temps. Je n’ai encore jamais testé le rob par contre! Mais cela me donne envie!

      Amitiés

      Michaël

  2. Moi qui n’est jamais encore essayer le sureau mais plutôt les remèdes de vinaigre. Une bonne recette de sirop, facile en plus, clairement que je tenterais pour remettre mon immunité d’aplomb. Et puis avec la pandémie, c’est toujours bon à prendre.

    Petite addition à mettre dans ce genre d’article, la confusion possible avec une plante similaire et toxique. Ici le sureau yèble qui est toxique. Bon, le sureau yèble est une herbacée assez grande et le sureau noir un arbuste, mais on ne sait jamais, mieux vaut être prudent parce que les deux fruits se ressemblent vraiment beaucoup.

    Merci pour cette recette 🙂

    1. Post
      Author

      Bonjour Eva,

      Merci de votre commentaire. Je n’ai effectivement pas abordé l’aspect botanique dans cet article alors merci de votre addition concernant le sureau yèble.

      Amitiés

      Michaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez la recette