Vin chaud à angélique

Vin chaud à l’angélique sauvage

Michaël Berthoud Cuisine sauvage Laisser un commentaire

Ce vin chaud à l’angélique sauvage saura vous réchauffer au milieu de l’hiver. C’est d’ailleurs une de mes plantes préférées. Elle parfume toutes sortes de boissons alcoolisées ou non, et de grands chefs cuisinier l’ont rajoutée à leur carte. Mais gare à ne pas trop l’infuser, ou son amertume vous surprendra!


RECEVEZ VOTRE
GUIDE DES
PLANTES SAUVAGES

DE SUISSE ROMANDE!

Téléchargez votre guide PDF gratuit et reçevez des conseils de cueillettes chaque mois! 
JE LE VEUX!
Vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

L’angélique sylvestre est une plante vraiment intéressante en cuisine car elle a un magnifique arôme. J’en ai déjà parlé dans un précédent article. Pour en savoir plus sur cette plante et sa récolte, c’est par ici! Et je vous suggère aussi de consulter les données botaniques de InfoFlora pour savoir où elle se trouve en nature.

Mais son arôme va de paire avec une amertume prononcée. Et ça, c’est embêtant en cuisine, même si ce goût amer a de belles propriétés médicinales: il stimule les secretions gastriques et permet ainsi une meilleure digestion. Mais voilà, pour faire un vin chaud agréable, pas trop médicinal, comment fait on, hein?

En fait c’est très simple. Et cela est valable pour les autres plantes aromatiques-amères, comme l’impératoire, l’armoise, ou les fruits de berce par exemple.

Voici une recette de vin chaud à l'angélique sauvage qui saura vous réchauffer au milieu de l'hiver. Apéritif original garanti! Cueilleurs Sauvages.

Les 2 secrets pour faire un vin chaud à l’angélique

1. Extraire l’arôme

Premièrement, ce sont des plantes dont on va extraire l’arôme par infusion, plutôt que de consommer la plante directement. Ceci surtout valable pour les fruits et les racines, même s’il y a toujours des exceptions. Et c’est le liquide obtenu qui sera utilisé, soit bu tel quel soit utilisé pour parfumer un dessert comme une crème brûlée.

2. Infuser peu de temps

Deuxièmement, il va falloir infuser peu de temps. Ce sont les tannins qui sont responsables de ce goût au combien désagréable pour certains (pas pour moi en fait). Mais ils vont migrer dans l’infusion après les molécules aromatiques, celles qui lui confère sa douce saveur à l’angélique. Donc plus vous infusez longtemps, plus l’arôme subtil devient amer et médicinal.

Voici une recette de vin chaud à l'angélique sauvage qui saura vous réchauffer au milieu de l'hiver. Apéritif original garanti! Cueilleurs Sauvages.

Il n’y a pas de durée type et cela dépend de la quantité utilisée. A vous de calibrer vos recettes en fonction de votre affinité avec l’amertume. Pour un ordre d’idée, j’infuse ce vin 12 min, vous vous pouvez aller plus loin pour essayer.

Testez et faites-nous part de vos commentaires!

Vin chaud à l’angélique sauvage

Voici une recette de vin chaud à l'angélique sauvage qui saura vous réchauffer au milieu de l'hiver. Apéritif original garanti!
Temps de préparation 15 minutes
Temps de cuisson 12 minutes
Temps total 27 minutes
Portions 75 cL

Equipment

  • Casserole
  • Filtre à café permanent et son support

Ingrédients

  • 75 cL vin rouge bio
  • 30 à 50 gr racine d'angélique fraiche ou sèche
  • 50 gr miel
  • 8 clous de girofle
  • 10 gr canelle en baton

Instructions

  • Placer le vin dans une casserole et faire chauffer à 60°C, pas plus.
  • Rajouter les racines, la cannelle et le girofle.
  • Laisser infuser environ 12min. Il faut goûter régulièrement la montée de l'amertume et arrêter l'infuser dès que votre "seuil amer" est atteint.
  • Filtrer à travers un filtre à café permanent.
  • Rajouter le miel.
  • Servir chaud ou froid (je trouve la version froide encore meilleure)

Notes

Vous ne savez pas comment reconnaître l’angélique sauvage? Pas de problème, vous pouvez aussi utiliser les racines de sa cousine, l’angélique archangélique, que vous trouverez en herboristerie.
Ce vin se garde environ 6 mois au frais et se bonifie avec le temps
Newslettre
S'inscrire

Vous avez aimé cet article?  

Reçevez des conseils de cueillette et des recettes directement dans votre boite mail!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *