Tarte à la renouée du Japon

Tarte à la renouée du Japon

Michaël Berthoud Recettes 4 Comments

Certaines plantes ne sont pas aimées à leur juste valeur.  On les appelle souvent mauvaises herbes ou encore “néophytes invasives”. On les arrache, les broye, les brûle… C’est le cas de la renouée du Japon, Reynoutria japonica.  Pourquoi ne pas s’y prendre différemment? Par exemple, les cueillir délicatement et les préparer en de délicieuses recettes? Car ces plantes sont souvent de très bonnes comestibles et méritent qu’on s’intéresse.

La renouée du Japon une plante dite “néophyte invasive”, c’est-à-dire une plante introduite en Europe après 1500, dont les peuplements deviennent si abondants qu’ils entravent le développement de la flore locale. Elle coûte cher aux collectivités qui dépensent beaucoup d’argent pour l’éradiquer.

Cependant, comme bien d’autres plantes invasives, cette renouée asiatique est comestible! Se sont les jeunes tiges printanières qui se mangent, alors qu’elles sont encore juteuses et flexibles et que les feuilles ne se sont pas encore développées.

Ce qui est bien avec les invasives, c’est que la récolte est abondante! Quelques coups de serpe et le tour est joué! De retour à la maison, je mets les tiges dans un sauts rempli d’eau que je mets sur mon balcon. La plante, en bonne invasive qui se respecte, est coriace. Elle va rester fraiche de nombreux jours de cette manière.

Les jeunes tiges de renouées ont un goût acidulé qui rappelle la rubarbe, l’oseille des près ou l’oxalis. Voici une recette de tarte qui fera le plus bel effet.

Récolte de jeunes pousses de Renouée du Japon

Tarte à la Renouée du Japon

J’aime bien les tartes au petit épautre, il a tellement de goût! Mais il faut étaler la pâte à la main car elle colle beaucoup. Cette recette est inspirée de l’excellent livre “Cuisine des plantes sauvage” de Meret Bissegger, un “must have”!

Pour la pâte

  • 200g de farine de petit épautre
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf
  • 100g de beurre

Mélanger tous les ingrédients, ne pas trop pétrir. Laisser reposez 1 ou 2h au frais. Etaler la pâte à la main sur du papier sulfurisé.

Pour l’appareil

  • 100g de noisettes moulues
  • 3 oeufs
  • 250ml de crème
  • 6 cs de purée de poires
  • 2 cs de fromage blanc
  • 20-30 tiges de renouée du Japon

Couper les tiges en rondelles de 2-3mm d’épaisseur. Mélanger tous les ingrédients et déposer sur le fond de tarte. Cuire durant 1h sur un four préchauffé à 180°, en utilisant uniquement la résistance inférieure.

Dégustez et bon appétit!

Tarte à la renouée du Japon

Recommendations

Avertissement

Les information données ici peuvent ne pas être suffisantes pour déterminer une plante avec sécurité. N’oubliez pas, au moindre doute abstenez-vous! Sachez que j’organise des cours sur les plantes sauvages comestibles, médicinales et toxiques régulièrement.

Vous avez aimé cet article? Inscrivez-vous à ma newslettre!
S'inscrire

Learn About This Author

Michaël Berthoud

Facebook

Je suis passionné par les plantes sauvages et leurs usages depuis dix ans. Laissez-moi être votre guide pour bien démarrer dans ce monde passionnant. Je vous donnerai de bons conseils et des critères sûrs pour débuter ou confirmer vos connaissances.

Commentaires 4

  1. Bonjour Michaël
    Merci de partager tes connaissances, au plaisir de te rencontrer bientôt! Continue!

    Sébastien

    PS: trop beau ton nouveau site!

    1. Post
      Author
  2. J’ai lu que la renouée pousse sur des terrains souvent pollués et absorbe les métaux lourds… Du coup, Est-ce bien raisonnable de la consommer?

    1. Post
      Author

      Bonjour Cécile,

      Effectivement, la renouée du Japon est une plante dite pionnière, qui pousse facilement dans des remblais et autres terrains remués. Comme pour les autres comestibles, il convient de la récolter en milieu naturel. Pour les métaux lourds, une tarte à la renouée ne posera pas de problème de santé, mais sa consommation régulière et en quantité n’est pas conseillée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *