Tarte à l'ortie et aux amandes rehydratées

Tarte à l’ortie et aux amandes réhydratées

Michaël Berthoud Recettes Laisser un commentaire

Cette tarte à l’ortie est un plat complet à elle seule. Riche en minéraux, fibres et protéines, vous sentirez qu’elle vous nourrira après quelques bouchées seulement. Le fait de réhydrater les amandes réactive certaines enzymes les rendant plus digestes et bien meilleures!


RECEVEZ VOTRE
GUIDE DES
PLANTES SAUVAGES

DE SUISSE ROMANDE!

Télécharger votre guide PDF gratuit et faite partie de la communauté des cueilleurs de Suisse romande! 
JE LE VEUX!
Ecrit par Michaël Berthoud, Cueilleurs Sauvages.

L’ortie fait partie de ces plantes très communes et riches en propriétés nutritives. Saviez-vous qu’elle contient des vitamines A et C, des protéines, du calcium, du potassium, du sodium, du soufre, du fer, du silicium, du manganèse, du cuivre … [1] bref…

L’ortie est une bombe de nutriments. Mangez-en, encore et encore. Vous ne tomberez probablement quasi plus malade! Testez également l’infusion des feuilles, fraiches ou sèches.

Ma recette de la tarte à l’ortie

Pour cette recette sauvage il vous faudra:

  •  300g d’orties fraiches.
  • 100g d’amandes.
  • 2 oeufs.
  • 150mL de crème d’amande, de soya ou de crème fraiche.
  • 50mL de lait d’amande ou de lait de vache.
  • 1 CS de sauce soja.
  • 2 CS de miel ou autre substance sucrante.
  1. Faites tremper les amandes durant une nuit. Elles vont gonfler et devenir beaucoup plus digestes et bien meilleures. Filtrez-les et mixez-les.
  2. Préparez ou achetez une pâte brisée.
  3. Précuisez les orties durant 15min à la vapeur, puis hachez-les.
  4. Battez les oeufs, rajoutez le lait et la crème d’amandes, les amandes moulues et les orties.
    1. Pour une version salée: rajoutez la sauce soya à l’appareil.
    2. Pour une version sucrée: rajoutez le miel et les raisins secs à l’appareil.
  5. Cuire la tarte durant 45min dans un four préchauffé à 180°C.

Dégustez!

Voici ma fameuse tarte à l'ortie et aux amandes réhydratées.  Cueilleurs Sauvages.

Références

[1] Paul Bergner, The mineral content of herbal decoctions, Medical Herbalism 07-31-97 9(2): 6-8, http://medherb.com/Materia_Medica/The_Mineral_Content_of_Herbal_Decoctions_.htm

Vous avez aimé cet article? Inscrivez-vous à ma newslettre!
S'inscrire

Learn About This Author

Michaël Berthoud

Facebook

Je suis passionné par les plantes sauvages et leurs usages depuis dix ans. Laissez-moi être votre guide pour bien démarrer dans ce monde passionnant. Je vous donnerai de bons conseils et des critères sûrs pour débuter ou confirmer vos connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *