Carvi de l'Herbier de Fuchs

Le carvi, cueillette et utilisation

Michaël Berthoud Cueillette des plantes sauvages, Video Laisser un commentaire

Petite apiacée des prairies de montagne, le carvi (Carum carvi), n’a rien à envier aux épices provenant de lointains pays. Cette plante, que l’on appelle aussi le cumin des prés, est tout aussi intéressante en cuisine que son homonyme. Il est d’ailleurs très abondant dans les alpes… Découvrez comment le reconnaître !


RECEVEZ VOTRE
GUIDE DES
PLANTES SAUVAGES

DE SUISSE ROMANDE!

Télécharger votre guide PDF gratuit et faite partie de la communauté des cueilleurs de Suisse romande! 
JE LE VEUX!
Ecrit par Michaël Berthoud, Cueilleurs Sauvages.

CARVI
Cumin des prés
Nom latin Carum carvi
Famille Apiacées (anciennement ombélifères)
Floraison mai-août
Milieux Prairies, pâturages
Altitude Jusqu’à 2200 m
Abondance Localement abondante
Parties utilisées Racines, Feuilles et fruits
Cueillette des fruits juillet août

Comment reconnaître le carvi

Le carvi, carum carvi, est une plante de la famille des apiacées (ombellifères) à fleur blanches. Ses feuilles sont 2 à 3 fois pennatiséquées (découpées) en de fins segments terminés en pointe (acuminés) et les divisions de premier ordre forment une croix (cf-image). Plus elles sont hautes sur la tige, plus elles sont finement découpées, au contraire des feuilles basales un peu plus larges.

Sa tige est cylindrique et parcourue par de fins sillons. Celle-ci devient de couleur rougeâtre durant et après la floraison.

Où trouver du Carvi

Infoflora nous indique que le carvi est une plante commune non protégée. Observez bien la carte, remarquez qu’il est moins présent sur le plateau suisse. C’est effectivement une plante abondante en moyenne montagne, dans les pâturages et prairies grasses, où les sols ont été enrichis en matière organique au fil des siècles par le bétail.

Carte de répartition du carvi en Suisse.

Risques de confusion

Heureusement, dans ces zones d’alpages, il existe peu d’autres apiacées à feuilles finement découpées. Le guide Delachaux des plantes comestibles et toxiques nous indique qu’il peut être confondu avec le fenouil des alpes, Meum athamanticum. Il est cependant très rare en Suisse, donc les risques sont faibles.

Le néophyte pourra confondre le carvi avec l’achillée millefeuille, dont les feuilles sont également finement découpées. Aucun danger puisque cette dernière est également comestible. Ses feuilles sont plus allongées et font 3.5cm de largeur maximum, alors que celles du carvi ont une forme plus triangulaire.

Reconnaître le carvi sur le terrain

Les informations que je donne ici sont le fruit de mon expérience, que je partage sur le terrain dans mes cours sur les plantes sauvages comestibles et médicinales. Si vous n’êtes pas sûr de vous ou que vous désirez vous perfectionner, suivez-moi, j’organise des cours en montagne dans la région des Paccots, dans les Préalpes fribourgeoises chaque année. Je vous apprendrai à reconnaître le carvi de manière sûre.

Cours de cueillette sauvage aux Paccots en Suisse.

Récolte et utilisation culinaire du carvi

Ses fruits sont la partie la plus utilisée. Ils sont fortement aromatiques et rappellent le cumin, que vous avez certainement dans votre cuisine. Alors, pourquoi ne pas vous mettre au carvi? Vous pouvez récolter les fruits encore verts, ils ont alors un petit goût d’agrume en plus, ou attendre qu’ils soient secs. La récolte commence en juillet et dure jusqu’en août selon les région et les altitudes. N’oubliez pas les règles de cueillette durable, ne récoltez par plus de 1/4 d’une population de plantes. Mais n’attendez pas trop longtemps, car les vaches s’en délectent! C’est certainement un des secrets du goût incomparable des fromages d’alpages.

Vous utiliserez donc ces fruits de la même manière que le cumin, comme condiments dans vos plats mijotés par exemple.

Les racines et les feuilles sont également comestibles. Les premières à la manière de la carotte sauvage et les seconds en légume.

Fruits de carum carvi. Cueilleurs Sauvages.
Les fruits du carvi s’utilisent comme le cumin provenant du Moyen-Orient.

Propriété médicinales du carvi

Selon Fournier, il était déjà connu en Europe par certaines peuplades préhistoriques, mais était inconnus des premiers grands noms de la phytothérapie (Dioscorides, Pline etc…). C’est au moyen âge qu’il réapparait, sans toutefois tenir une place très importante comme plante médicinale. Il était utilisé dans les troubles digestifs, flatulences, diarrhée, le manque d’appétit, fièvres [1]. Dans la médecine iranienne traditionnelle, on l’employait également en cas d’épilepsies [2].

Des études plus récentes ont révélé des propriétés antimicrobiennes, antidiabétiques, diurétiques, antiulcérogènes, hypolipidémiques, comme protecteur des reins [3, 4, 5, 6].

Le Carum carvi est également étudié pour ses propriétés biostimulantes. C’est-à-dire qu’il est utilisé pour augmenter l’efficacité d’autres plantes ou médicaments [7].

Références

[1] Fournier
[2] Mirheidar H. Carum carvi. Application of Plants in Prevention and Treatment of Illnesses. Tehran: Office of Islamic Culture Publications; 1992.
[ 3] Antibacterial activity of Cuminum cyminum L. and Carum carvi L. essential oils.Iacobellis NS, Lo Cantore P, Capasso F, Senatore FJ Agric Food Chem. 2005 Jan 12; 53(1):57-61.
[4] Caraway and caper: potential anti-hyperglycaemic plants in diabetic rats.Eddouks M, Lemhadri A, Michel JBJ Ethnopharmacol. 2004 Sep; 94(1):143-8.
[5] Diuretic activity of the aqueous extracts of Carum carvi and Tanacetum vulgare in normal rats.Lahlou S, Tahraoui A, Israili Z, Lyoussi BJ Ethnopharmacol. 2007 Apr 4; 110(3):458-63.
[6] The reno-protective effect of aqueous extract of Carum carvi (black zeera) seeds in streptozotocin induced diabetic nephropathy in rodents.Sadiq S, Nagi AH, Shahzad M, Zia ASaudi J Kidney Dis Transpl. 2010 Nov; 21(6):1058-65.
[7] Effect of Carum carvi, a herbal bioenhancer on pharmacokinetics of antitubercular drugs: A study in healthy human volunteers. Choudhary N, Khajuria V, Gillani ZH, Tandon VR, Arora E. Perspect Clin Res. 2014 Apr;5(2):80-4. doi: 10.4103/2229-3485.128027

Avertissement

Les information données ici peuvent ne pas être suffisantes pour déterminer une plante avec sécurité. N’oubliez pas, au moindre doute abstenez-vous! Sachez que j’organise des cours sur les plantes sauvages comestibles, médicinales et toxiques régulièrement.

Le carvi est une plante des prairies grasses de montagne qui possède un goût remarquable, celui du cumin. Voici comment le reconnaître et l'utiliser! Cueilleurs Sauvages.
Vous avez aimé cet article? Inscrivez-vous à ma newslettre!
S'inscrire

Learn About This Author

Michaël Berthoud

Facebook

Je suis passionné par les plantes sauvages et leurs usages depuis dix ans. Laissez-moi être votre guide pour bien démarrer dans ce monde passionnant. Je vous donnerai de bons conseils et des critères sûrs pour débuter ou confirmer vos connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *