Plantain lancéolé

Le plantain lancéolé

Michaël Berthoud Fiches plantes, La pharmacie secrète de dame nature Leave a Comment

Vous lui marchez dessus presque tous les jours. Vous le piétinez et l’écrasez sans ménagement. L’avez-vous seulement remarqué, ce petit plantain à l’apparence insignifiante ? Non ? Eh bien, quel dommage ! car c’est une plante remarquable de par ses utilisations culinaires et médicinales.

Article publié en partie dans le journal de phytothérapie "La pharmacie secrète de dame nature",
N°13, septembre 2018.

Journal de phytothérapie

Nom : plantain lancéolé
Nom latin : Plantago lanceolata
Famille : Plantaginacées
Cueillette : mars-octobre
Parties utilisées : feuilles, boutons floraux, racines
Floraison : mars-septembre
Milieu : prairies, parcs, jardins, chemins
Altitude : jusqu’à 2000 m

Prochaines activités

Elle est partout… mais personne ne la regarde

Le plantain lancéolé est une plante des plus courantes qui soient. Chaque parc, jardin ou prairie en foisonne. Penchez-vous, car il n’est pas très grand et observez bien. Vous trouverez certainement une feuille allongée en forme de lance, aux nervures parallèles. Celles-ci ressortent sur le dessous de la feuille et forment un sillon creux sur le dessus. Le plantain pousse en rosette, comme le pissenlit, et ses petites fleurs blanches sont disposées en épi au bout d’une longue tige sortant du centre de la rosette.

Ça y est, vous l’avez repéré ? Goûtez une toute jeune feuille et dites-moi quel goût elle a.

Si vous le confondez avec ses cousins, ce n’est pas grave

Sachez qu’il existe d’autres espèces de plantain, dont le plantain major et le plantain moyen, aux feuilles plus ovales, tout aussi courants et qui s’utilisent de la même manière.

La plante qui se prend pour un champignon

Vous l’avez goûtée ? Alors ? C’est bien un goût de champignon, non ? Et même de cèpe. Peut-être avez-vous également goûté une feuille plus grande et remarqué sa forte astringence. Prenez donc garde à ne cueillir que les plus jeunes. Au printemps, vous pourrez facilement cueillir la rosette entière, mais plus tard dans l’année, il faudra bien sélectionner les plus petites encore vert clair.

Ces feuilles au goût de champignon sont excellentes dans les salades et en pesto. Les petits boutons floraux sont aussi très bons et s’utilisent comme les feuilles, ils sont même moins amers. Vous pouvez les cueillir tant qu’ils ne sont pas secs.

Le plantain se mélange bien avec l’ortie. Vous pouvez tester le gâteau proposé dans le numéro précédent en mélangeant les deux plantes à parts égales. La version sucrée est particulièrement bonne !

Le plantain lancéolé pousse en rosette. Observez ses nervures parallelles. Elle ressortent sur le dessous de la feuille alors qu'elles forment un sillon creux sur le dessus.

Comment lire l’avenir dans le plantain ? Une curieuse technique de druide

Le plantain est utilisé depuis plusieurs siècles et faisait certainement partie des plantes sacrées de nos anciens. Léonard Fuchs explique dans son « Nouvel Herbier de 1543 » que le plantain était utilisé par les druides comme oracle. Pour cela, ils cassaient une feuille en deux. Les nervures étant élastiques, certaines restent entières et tiennent les deux parties de la feuille entre elles. Ils prédisaient l’avenir en observant quelles nervures s’étaient cassées ou non !

Le meilleur allié de votre peau

Mais il n’est pas utile qu’à des fins divinatoires et ces nombreuses utilisations médicinales en font un allié de premier choix pour votre pharmacie naturelle, faite maison bien sûr ! Il est anti-inflammatoire, antihistaminique et adoucissant. Bien connu pour ses propriétés cicatrisantes et son action rafraichissante sur la peau en usage externe, il s’utilise en interne comme reminéralisant, pour les affections des muqueuses buccales (gencives irritées, caries douloureuses, abcès) et les affections des muqueuses respiratoires (toux sèches, asthmes allergiques, laryngites).

Contre les piqûres d’insectes et les éraflures

Vous avez été piqué par une abeille, une ortie, ou vous êtes fait une éraflure ? Un cataplasme de plantain frais appliqué sur la peau calmera rapidement la douleur, favorisera la cicatrisation et aidera à extraire les impuretés. Pour cela, prenez quelques feuilles fraîches et froissez-les, ou mieux, mâchez-les pour en faire une pâte que vous appliquez sur la peau. Recouvrez d’un sparadrap et le tour est joué ! Vous n’avez qu’à le renouveler régulièrement pour qu’il soit toujours humide. Pour en avoir toujours à disposition, vous pouvez le sécher et en faire un onguent ou une alcoolature (voir ci-dessous).

Image

L’alcoolature de plantain, pour les bobos du quotidien

Cette alcoolature est facile à préparer et vous sera très utile à la maison. En cas de piqûre ou d’éraflure, faites tremper une compresse dans un peu d’alcoolature diluée de moitié dans un peu d’eau, appliquez sur la peau et recouvrez d’un sparadrap ou d’une petite bande.

Ingrédients

  • Alcool à 45° (une vodka ou un rhum font parfaitement l’affaire)
  • Des feuilles de plantain récemment séchées.
  • Un bocal

Préparation

  • Faites sécher la plante dans un endroit chaud, sec et à l’abri de la lumière.
  • Pulvérisez la plante sèche au mortier ou dans un blender.
  • Placez-la dans un bocal hermétique et recouvrez d’alcool. Pour 100 g de plante sèche, utilisez 500 ml d’alcool (taux 1/5).
  • Veillez à ce que le niveau d’alcool recouvre bien la plante, lestez-la au besoin (l’idéal étant d’utiliser une presse à café).
  • Laissez macérer durant 2 semaines en secouant tous les jours.
  • Filtrez au filtre à café.

Teinture de plante fraiche

Vous pouvez préparer cette teinture avec la plante fraiche, c'est encore mieux car elle est pleine de vitalité. Par contre, au lieux d'un alcool à 40-50° il vous faudra un alcool pur à 96°. Il est compliqué à trouver en France. En Suisse, vous pouvez en trouvez à un prix abordable chez Aligro!

Cette préparation se conserve à l’abri de la lumière dans un endroit frais et sec durant de nombreuses années !

Partagez ce post!

No Comment.